La Ford Fusion autonome endort ses ingénieurs au volant

Publié par Aurélien le 23 février 2017 dans Actualités

Le développement de la voiture autonome stimule de nombreuses équipes d’ingénieurs dans le monde. Ford en fait partie et nous informe d’un retour d’expérience plutôt logique mais problématique : ses ingénieurs ont tendance à piquer du nez à bord de ces véhicules.

ford-fusion-voiture-autonome

Et si le principal problème de la voiture autonome était le sommeil ?

À bord d’une voiture ordinaire il est malheureusement possible de piquer du nez et provoquer un accident qu’il faudra assumer par la suite. Pourtant la conduite est censée stimuler le conducteur mais certains trajets n’aident pas. Imaginez alors la situation si vous n’avez rien à faire. C’est un peu comme si vous étiez passager et que vous vous laissiez bercer par le rythme de conduite.

 

Les ingénieurs de Ford en font l’expérience actuellement puisqu’ils ont tendance à s’endormir pendant le développement de la Ford Fusion autonome. Un comportement qui traduit aussi peut-être l’importance de leur travail lorsque l’on sait que la plupart des calculs sont fait de manière automatique pendant le roulage.

Une solution radicale chez Ford : passage au niveau 5 ?

Si ce comportement arrive aux ingénieurs il y a donc de grandes chances que les particuliers s’endorment aussi au volant des prochaines voitures autonomes qui bouleverseront d’ailleurs aussi le secteur de l’assurance. Le problème est que suivant le niveau d’autonomie du véhicule, il se peut que le conducteur doive rester attentif et capable de prendre le volant à tout moment. Ford a alors essayé d’empêcher cette attitude par un volant et un siège vibrants ou encore une alarme mais en vain.

 

Pour répondre à ce problème de premier ordre, le constructeur américain aurait pris une décision radicale. Les premiers modèles qu’il lancera en 2021 devraient être directement de niveau 5 en matière d’autonomie. C’est-à-dire qu’ils n’auront même pas de volant ni de pédale et ainsi ne devront pas demander au « conducteur » de rester en alerte.

 

Si Ford a peut-être trouvé la réponse, quid de la solution que les autres constructeurs vont mettre en place pour leur véhicule autonome de niveau 3…

 

Bloomberg

Partagez ce bon plan avec votre entourage !
  1. Ping : Les voitures autonomes vont supprimer des milliers d’emplois | Le webzine de l'assurance voiture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *