Comment BMW, Mercedes et Audi mutualisent vos données ?

Publié par Aurélien le 19 octobre 2016 dans Actualités

Une étape importante commence dans l’ère de la voiture connectée. Les trois géants de l’industrie automobile allemande à savoir BMW, Mercedes et Audi vont mutualiser certaines de leurs données. Il s’agit des informations de circulation recueillies par leurs voitures qui seront transmises à l’ensemble des usagers pour mieux anticiper la route.

voiture-mercedes

Des millions de voitures créatrices de données

Mercedes, BMW et Audi à eux trois ont vendu presque 6 millions de voitures dans le monde en 2015. Autant dire qu’il est possible de trouver une voiture portant l’un de ces badges dans de nombreux pays sur la planète. Depuis 5-6 ans environ, la plupart de ces voitures sont également plus ou moins connectées. Ensemble, elles génèrent des données concernant la voiture mais aussi la circulation que chaque marque récolte. Une fois ces données mutualisées avec d’autres constructeurs, elles deviennent tellement importantes qu’il est possible d’améliorer les trajets des utilisateurs via l’anticipation et l’information.

Pourquoi la triplette allemande a racheté Here à Nokia ?

C’est exactement le plan de ces trois marques premiums qui ont racheté depuis peu à Nokia la société Here. Here est un spécialiste de l’analyse cartographique et de la localisation. Soit l’outil parfait pour imaginer la mutualisation des données des usagers d’Audi, Mercedes et BMW.

 

Le début des hostilités va commencer au premier semestre 2017. Toutes ces données vont alors être collectées, analysées et transmises aux usagers sous forme d’informations. Par exemple, il sera possible d’être averti sur le trafic, les panneaux de signalisation, les accidents ou les places disponibles pour se garer.

 

Sur la voiture, les capteurs, l’ESP, les feux antibrouillard, les caméras, le rythme des essuie-glaces, les freins ou encore la vitesse permettront à Here d’extraire du comportement de chaque voiture des informations utiles pour les autres. Il s’agit là d’une bonne manière de sécuriser la route et d’économiser sur son assurance auto avant l’arrivée totale de la voiture autonome sans chauffeur.

 

La triplette espère que d’autres constructeurs voudront les rejoindre car ensemble les marques semblent plus fortes pour le défi de demain : la voiture autonome. Quant aux usagers, il faudra enfin tout faire pour les rassurer sur l’utilisation de ce type de données. Avec du recul, tout cela peut être vu comme du tracking et ces informations pourraient être la source d’autres agissements moins bénéfiques…

Partagez ce bon plan avec votre entourage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *